Catégorie

Non classé

Non classé

Station Campus 2

11 avril 2018

Gratuit
Station Campus 2
Etape 1 – Entre Lumières et Obscurités
Jeu 12 Avr | 19:30
Station de tram Montaigne-Montesquieu
Station Campus Etape 1 ! Le Campus comme vous ne l’avez encore jamais vu !
Station Campus propose une expérience collective qui nous aide à comprendre les usages des Campus. Rendez-vous est pris à Pessac, le jeudi 12 avril pour la première des 6 étapes de Station Campus2. Une immersion entre lumières et obscurités, dans un lieu phare de l’université, la station Montaigne Montesquieu.

Programme :

19:30 | Rendez-vous Station Montaigne-Montesqieu
20:00 | Boom, c’est parti
Dj set Archibal et le danseur Andy Scott N’Goua
20:20 | Slam, ça enchaîne
Slam street def records avec l’association PAMA
20:40 | Mapping, ça projette
Avec l’association Composite
21:00 | Solo, ça se calme…
Concert de NDOBO Emma pour clore la soirée

La restauration sera assurée par l’association ALT.
Merci à Etu’récup pour le salon extérieur !

En collaboration avec Université de Bordeaux, Université Bordeaux Montaigne, Bordeaux Sciences Agro, INP Bordeaux Aquitaine, Sciences-Po Bordeaux, PAMA-Ville de Pessac.

Lien: https://lerocherdepalmer.fr/artistes/stationcampus/

Non classé

– YouTube et Universal Music renouvèlent leur accord de licence –

20 décembre 2017


Malgré les tensions que YouTube attise au sein de l’industrie musicale autour de la question du « value gap » (il y a en effet sur la plateforme une déconnexion entre l’audience immense et les droits générés), un nouveau contrat de licence pour l’exploitation du catalogue Universal Music vient d’être signé, après que Warner Music ait fait de même il y a quelques semaines.

Les détails de l’accord n’ont pas filtrés

Voici ce que Sir Lucian Grainge le PDG d’Universal Music a déclaré :

Ce pas en avant permet à nos artistes et auteurs de chansons d’améliorer la disponibilité du contenu et la rémunération des abonnements payants de YouTube, tout en renforçant l’engagement de YouTube à gérer les droits musicaux sur sa plateforme. Je suis impatient de collaborer avec Susan (Wojcicki, la PDG de YouTube) et son équipe sur le travail important à venir pour faire avancer les intérêts des artistes et soutenir la croissance récente de l’industrie musicale.

Susan Wojcicki a ajouté :

Nous sommes ravis de renforcer notre partenariat avec Universal Music Group. Cet accord signifie que nous pouvons apporter encore plus de valeur à l’industrie, faire émerger et soutenir plus d’artistes et offrir une expérience musicale incroyable aux fans du monde entier.

YouTube se lance sur le marché du streaming payant

Le nouveau service de streaming payant de YouTube fraichement annoncé, qui devrait combiner les concepts de YouTube Red (vidéos YouTube illimitées sans pub) et Google Play sur le modèle d’Apple Music, devrait arriver prochainement et ces accords de licences avec les majors sont les bienvenus pour ce lancement imminent. Le directeur de la musique chez YouTube, Lyor Cohen, un des ponte de l’industrie musicale, travail sur cette unification des différentes offres de streaming de Google :

L’important est de combiner YouTube Red et Google Play Music, et d’avoir une offre !

Il s’est beaucoup exprimé sur la question, après avoir parlé de la nécessité de renouveler les contrats de licences avec les labels pour pouvoir proposer la meilleure offre musicale possible sur cette plateforme streaming Google qui devrait s’appeler « Remix« , Cohen a exprimé sa volonté de crédibiliser YouTube sur le marché du streaming et de travailler sur l’image de « mauvais payeurs » que la plateforme à acquise.

Assistons-nous à la réconciliation des labels et de YouTube ?

La réponse est non, les producteurs font toujours pression sur les législateurs aux États-Unis et au parlement Européen où la question se pose (réforme du copyright / réforme du droit d’auteur). YouTube est fustigé au nom de la concurrence déloyale, les labels attendent que des décisions soient prises, il semble que Warner ne se soit pas engagé pour trop longtemps en vue d’une éventuelle re-négociation au cas où les lois rebattraient les cartes et remettraient en question les rapports de forces.

Tout va très vite et les 2 prochaines années risques d’être riches en rebondissements. Sony Music et les indépendants vont-ils eux aussi signer des accords avec YouTube ? YouTube va-t-il réussir à convertir des habitués du mode fremium en abonnés payants ? La plateforme de streaming de Google « Remix » va-t-elle innover par rapports aux offres de streaming musical déjà existantes ? En tout cas les relations de YouTube avec l’industrie musicale restent complexes et nous réservent à coup sûr, encore quelques surprises.


Source: http://elise.news/2017/12/youtube-universal-music-accord-licence/


 

Non classé

– Johnny Hallyday, le roi de la variété française et le streaming –

12 décembre 2017


Johnny Hallyday nous a quittés le 6 décembre dernier et laisse derrière lui la carrière la plus impressionnante de l’histoire du show-business français. Des décennies de tubes et 110 millions de disques vendus plus tard, le premier baby-boomer de France qui dans un contexte après-guerre a représenté la culture profondément française qui s’ouvrait à une culture pop américaine imprégnée de rock n’ roll, nous quittes en ayant réussi à toujours rester n°1. Johnny n’a jamais été hostile au streaming quand il a fallu prendre ce virage. Ça base fan la plus assidue n’a quant à elle pas adhéré directement à l’ère du digital.

Johnny et le streaming

Les plateformes de streaming ont elles aussi rendues leurs hommages à l’idole des jeunes. Particulièrement les Français de Deezer qui ont mis en avant sur leur « home » quatre playlists « Johnny, la bête de scène » avec des live mythiques du chanteur, « Johnny, l’essentiel » sorte de best-of de 55 titres, « Johnny, les ballades » et « Johnny, les reprises ». Le directeur éditorial de Deezer France explique :

On a essayé de faire quelque chose d’élégant et beau en jouant avec les codes de la playlist, c’est notre manière à nous de rendre hommage.

Deezer a rapporté que 5000 comptes ont mis en favoris la sélection « Johnny, l’essentiel« . Les habitudes de consommation musicale ont changées, et ce sont les plus jeunes qui ont adopté ces nouvelles technologies. Mécaniquement, ce ne sont pas les artistes de variété qui sont le plus écoutés sur ces plateformes. Johnny a des fans de tous les âges ce qui fait qu’il est tout de même un peu écouté en streaming. La vérité c’est que tous les chanteurs français de sa génération vendent beaucoup plus en physique qu’ils ne sont écoutés en streaming. Les titres les plus streamés de Johnny accumulent 4 millions d’écoutes quand les derniers hits électro en compte des centaines de millions. Nous retrouvons donc les artistes électro et les rappeurs en tête des classements streaming : PNL, Damso et Jul pour la France.

Contrairement à certains de ces contemporains, Johnny n’a jamais été contre le streaming. Mais la base solide de ses fans ne font pour la plupart pas parti des millennials. Ces actifs ont moins de temps à consacrer à la musique que les plus jeunes, ils privilégient donc encore les supports physiques.

Johnny performe tout de même sur les plateformes, lors de son décès en 2016, le nombre de stream des morceaux de David Bowie avaient augmentés de 2700 % sur Spotify et 35 000 % sur Pandora. Les titres de Johnny Hallyday ont bondi de 4400 % et à n’en pas douter, les CD, vinyles et autres cassettes du roi du rock français ont également dû chauffer sur les platines et les lecteurs.

Finalement qu’importe la manière, ce qui compte c’est de continuer de l’écouter. Salut Johnny !


Source: http://elise.news/2017/12/johnny-hallyday-variete-francaise-streaming/


 

Non classé

– Youtube préparerait un service de streaming musical pour mars –

10 décembre 2017


Selon Bloomberg, Youtube s’apprêterait à lancer un nouveau service de streaming musical d’ici mars 2018. Nommé Remix selon certaines sources, le service annoncerait donc la volonté de Youtube de concurrencer directement Spotify et Apple Music. Pour l’heure, la plateforme négocie encore avec les maisons de disques.

« Remix » pour 2018, des négociations en cours

L’info risque de faire du bruit dans le milieu de l’industrie musicale. Selon les informations de Bloomberg, Youtube compterait lancer son propre service de streaming musical payant pour mars 2018. Selon des sources internes, Youtube aurait déjà réussi à faire signer Warner, alors que des discussions seraient encore en cours avec les géants Sony et Universal, et que la plateforme négocierait avec Merlin du côté des indépendants. Ce nouveau service, nommé pour l’instant « Remix », serait assez proche de celui proposé par Spotify, en rajoutant notamment des clips. Un nouveau pas dans le milieu de la musique pour Youtube qui avait annoncé il y a peu un partenariat avec Ticketmaster.

Youtube n’a pas dit son dernier mot

Cette annonce marque donc officiellement la volonté de Youtube de se mesurer aux géants du streaming musical Spotify et Apple Music. C’est aussi une réponse aux acteurs du milieu, critiquant fortement la plateforme américaine pour ses faibles revenus et donc, sa mince participation à l’industrie musicale. Sous la houlette d’Alphabet Inc., il s’agit d’une nouvelle tentative dans le secteur, après le discret mais toujours actif Google Play Music lancé en 2011, et Youtube Red (autrefois Youtube Music Key) en 2015, proposant un accès sans publicité à toutes les vidéos. Youtube négocierait avec Sony et Universal depuis plus d’un an, et chercherait encore à convaincre Vevo ainsi que des artistes afin de promouvoir le projet. Une sortie en mars semble donc incertaine. Du côté des consommateurs, on peut craindre cette nouvelle arrivée qui rajouterait encore plus de confusion dans les offres disponibles et qui pourrait aboutir sur une nouvelle bataille des exclusivités concernant les artistes.


Source: http://elise.news/2017/12/youtube-service-streaming-musical-mars/


 

Non classé

– Les qualités requises pour devenir un bon manager –

6 octobre 2017


Blick Bassy

Manager d’artiste musicien est un métier de passion tout d’abord, à l’instar de celui d’artiste musicien. En tant qu’artiste, j’ai fait la rencontre de quelques managers de qualité et d’autres, pas faits pour ce métier.

Il y a encore quelques années, le manager se contentait d’être le médiateur et gestionnaire à 360 degrés de l’artiste. Cest-à-dire qu’il devait négocier les contrats, organiser les plannings veiller sur l’aspect artistique afin de conseiller l’artiste sur la vision globale de son projet, à court, moyen et long terme.

Il devait également avoir la maîtrise des questions de production, de l’édition, du booking, de la scène, mais aussi de la communication afin de solliciter les acteurs des métiers de la musique les plus efficaces du marché.

Le manager avant l’époque d’Internet et des nouvelles technologies

À l’époque où les disques se vendaient bien, le manager était rémunéré grâce au pourcentage perçu sur tous les revenus de l’artiste. Ce qui lui permettait suffisamment de pouvoir vivre et mener à bien le travail qui était le sien. Ainsi, il pouvait subvenir aux besoins matériels quotidiens liés au développement de son artiste.

Aujourd’hui, ce n’est plus le cas à cause notamment de la dématérialisation des supports musicaux. Son rôle est de défendre les intérêts financiers de l’artiste, il doit alors avoir des capacités en négociation et au besoin, solliciter une personne externe sur des questions juridiques s’il ne les maîtrise pas.

Le manager participe également à la création de l’identité de son artiste, mais aussi contribue à développer une stratégie de communication en cohérence et en harmonie avec son projet musical.

Aujourd’hui, grâce à l’arrivée d’internet et des nouvelles technologies, certaines tâches du manager sont facilitées.

En plus de celles citées plus haut, il peut désormais travailler de chez lui sans aucun besoin de courir les bureaux ou se coltiner les envois de CDs et biographies physiques, faire du porte-à-porte pour négocier une première partie ou tout simplement une programmation dans une salle.

Le manager à l’ère d’internet

Internet a donc permis de régler certaines difficultés basées sur la mobilité. Il donne également la possibilité à l’artiste d’avoir désormais son propre média que le manager peut développer. Ceci a apporté d’un côté, des facilités de diffusion et de promotion, et de l’autre, malheureusement, une profusion d’informations et de contenus venants en même temps faciliter et compliquer le travail du manager.

Il peut aussi désormais en plus de contacter directement les salles de spectacle, les éditeurs et bookeurs, avoir accès aux plates-formes comme celle de l’Irma (Centre d’information et de recherche pour les musiques actuelles) où l’on a accès à la documentation avec des mises à jour quotidiennes, concernant les professionnels et les métiers de la musique.


More & Source : https://www.musicinafrica.net/fr/magazine/les-qualit%C3%A9s-requises-pour-devenir-un-bon-manager


Non classé

– Forum des Cultures d’Afrique –

24 mai 2017


Deuxième Forum des cultures d’Afrique au Centre Culturel LaPlace

vendredi 26 et samedi 27 mai 2017

 

Thème 2017 : l’impact du Digital dans le développement des industries culturelles

Le Forum des cultures d’Afrique présente et analyse comment les outils technologiques participent au processus de création, de production et de diffusion, facilitent l’accès à un large public.

Pendant 2 jours, suivez le parcours professionnel à travers des tables rondes des ateliers et des speed meetings.

 

Vendredi 26 mai de 9h30 à 19h00
Etat des lieux
> Le Digital, une opportunité pour le développement des cultures africaines ?
Se former
> La professionnalisation des acteurs culturels : artistes, producteurs, managers
Créer / Produire
> La création moteur de l’innovation ?
> Le DIY : Do It Yourself, premier pas dans l’entrepreneuriat
Speed meeting & Apero Pro

 

Samedi 27 mai de 9h30 à 19h00
Communiquer / Diffuser
> La transformation digitale dans les médias
> Optimiser sa communication digitale avec les réseaux sociaux
Distribuer / Monétiser
> Vers une nouvelle économie de la culture
> Pitcher un projet

Speed meeting & Apero Pro


Read More:  https://www.weezevent.com/forum-des-cultures-d-afrique-2


 

Non classé

2017

2 janvier 2017

If you need to succeed immediately, if you can’t live in flux, if you can’t handle anxiety, you’re not going to achieve your goals. First, of course, you must have a goal. But then you must stick to it. Keep it in your vision. Revisit it at night, while you’re lying in bed. Stay focused. Eyes on the prize.

Bob Lefsetz

Non classé

– Virtual Reality, Live Music Seem Like Marriage Made In Heaven –

13 décembre 2016

Menace_1


The inherent issue with any live music event is limitation of how many people can attend. No matter how large a venue, at a certain point it fills up. This is a problem which virtual reality technology seems poised to solve, at least partially.


More:   http://www.hypebot.com/hypebot/2016/12/virtual-reality-live-music-seem-like-marriage-made-in-heaven-.html?utm_source=feedblitz&utm_medium=FeedBlitzEmail&utm_content=395530&utm_campaign=0


 

Non classé

– L’industrie du disque au Swaziland –

15 novembre 2016

Le producteur swazi Sabelo ‘Subjamz Sithungo en studio. Photo: www.swazilandbeverages.com


Ce texte donne un aperçu de l’industrie du disque au royaume du Swaziland. Il fournit un aperçu de ses rapports avec l’industrie sud-africaine du disque, avant de présenter les principaux labels, studios et producteurs qui opèrent actuellement dans le pays, ainsi que les défis auxquels fait face l’industrie, plus particulièrement le piratage musical.


More:  http://musicinafrica.net/fr/lindustrie-du-disque-au-swaziland?section-context=ressources