All Posts By

Wanda-Full Artistik Concret

Non classé

Station Campus 2

11 avril 2018

Gratuit
Station Campus 2
Etape 1 – Entre Lumières et Obscurités
Jeu 12 Avr | 19:30
Station de tram Montaigne-Montesquieu
Station Campus Etape 1 ! Le Campus comme vous ne l’avez encore jamais vu !
Station Campus propose une expérience collective qui nous aide à comprendre les usages des Campus. Rendez-vous est pris à Pessac, le jeudi 12 avril pour la première des 6 étapes de Station Campus2. Une immersion entre lumières et obscurités, dans un lieu phare de l’université, la station Montaigne Montesquieu.

Programme :

19:30 | Rendez-vous Station Montaigne-Montesqieu
20:00 | Boom, c’est parti
Dj set Archibal et le danseur Andy Scott N’Goua
20:20 | Slam, ça enchaîne
Slam street def records avec l’association PAMA
20:40 | Mapping, ça projette
Avec l’association Composite
21:00 | Solo, ça se calme…
Concert de NDOBO Emma pour clore la soirée

La restauration sera assurée par l’association ALT.
Merci à Etu’récup pour le salon extérieur !

En collaboration avec Université de Bordeaux, Université Bordeaux Montaigne, Bordeaux Sciences Agro, INP Bordeaux Aquitaine, Sciences-Po Bordeaux, PAMA-Ville de Pessac.

Lien: https://lerocherdepalmer.fr/artistes/stationcampus/

A la une

Show-me Academie

11 avril 2018

Pour être programmé dans des festivals et salles de concerts, il faut en général passer par un agent , un tourneur, un Bookeur.
Show-me est la première passerelle digitale qui mène les artistes DIY ou auto entrepreneur en solo ou duo directement vers des promoteurs et des programmateurs.


Inscrivez vous : http://www.show-me.org/

A la une

Purple Base est la!!!!!!!!

11 avril 2018

« Purple Base (http://purplebase.eu) est une application web et mobile dédiée aux artistes musiciens indépendants.

Il s’agit d’un outil pratique et intuitif pour s’organiser au mieux et gérer le développement de votre carrière musicale.

Sur le même modèle que les applications utilisées par les tourneurs professionnels, Purple Base fournit une base de donnée qualifiée de lieux et festivals, un propulseur d’emailing tracés et une discussion instantanée pour entrer en contact avec les autres groupes. Accompagné d’un flux d’information sur le secteur et du blog de conseils « Booking Tips », vous serez parfaitement équipé pour développer votre projet dans une démarche de professionnalisation. »

 


Lien: https://purplebase.eu/

News

– Amazon adds support for Spotify with multiroom audio on Echo devices –

21 décembre 2017


Amazon announced today that it’s adding support for Spotify and SiriusXM to the multiroom audio feature on Echo devices, letting users synchronize music across multiple rooms. Amazon launched the multiroom audio feature earlier this year, supporting Amazon Music Unlimited, TuneIn, iHeartRadio and Pandora. But now, as Amazon promised back in August, Spotify (and SiriusXM, if that was a deal-breaker for you) will work with multiroom playback, too.

For now, Spotify is only available with multiroom audio on the Echo in the US, UK, Germany, Canada, and Ireland, while SiriusXM is only in the US. But if you’re looking to use Echos to build out your own ad-hoc Sonos-style system, the addition of Spotify support should go a long way toward making that a reality.


Source et suite: https://www.theverge.com/circuitbreaker/2017/12/13/16771536/amazon-spotify-echo-siriusxm-multi-room-audio-support-update-alexa


News

– Spotlite, l’application dénicheuse de talents musicaux lève 10 000 000 $ –

21 décembre 2017


Spotlite, « Share your talent, gain fans, get paid, and be in the Spotlite », voici le slogan de l’application qui a pour vocation de découvrir les plus grandes stars de la musique de demain. Grâce à une belle levée de fonds, Spotlite sera réellement à même d’aider les prochains talents émergents sur son application à se professionnaliser

Une belle levée de fonds pour une application qui a du potentiel

La force d’internet pour faire émerger les super stars de la musique de ces dernières années n’est plus à prouver. De Justin Bieber qui connait ses premiers succès en s’accompagnant à la guitare et en postant des vidéos sur YouTube, à Soundcloud qui a dernièrement permis à Chance The Rapper ou Post Malone de se faire entendre. Spotlite a compris que ce type de plateformes pouvaient être des outils formidables de mise en avant de talents musicaux et de construction de base fan. Spotlite qui au départ propose de se filmer en train de chanter en mode karaoké et d’être entendu par la communauté d’utilisateur de l’application, va pouvoir développer son concept d’application musical grâce aux investissements de Sequioa Capital China et BlueRun Ventures.


Source et suite: http://elise.news/2017/12/spotlite-application-talents-musicaux/


 

Non classé

– YouTube et Universal Music renouvèlent leur accord de licence –

20 décembre 2017


Malgré les tensions que YouTube attise au sein de l’industrie musicale autour de la question du « value gap » (il y a en effet sur la plateforme une déconnexion entre l’audience immense et les droits générés), un nouveau contrat de licence pour l’exploitation du catalogue Universal Music vient d’être signé, après que Warner Music ait fait de même il y a quelques semaines.

Les détails de l’accord n’ont pas filtrés

Voici ce que Sir Lucian Grainge le PDG d’Universal Music a déclaré :

Ce pas en avant permet à nos artistes et auteurs de chansons d’améliorer la disponibilité du contenu et la rémunération des abonnements payants de YouTube, tout en renforçant l’engagement de YouTube à gérer les droits musicaux sur sa plateforme. Je suis impatient de collaborer avec Susan (Wojcicki, la PDG de YouTube) et son équipe sur le travail important à venir pour faire avancer les intérêts des artistes et soutenir la croissance récente de l’industrie musicale.

Susan Wojcicki a ajouté :

Nous sommes ravis de renforcer notre partenariat avec Universal Music Group. Cet accord signifie que nous pouvons apporter encore plus de valeur à l’industrie, faire émerger et soutenir plus d’artistes et offrir une expérience musicale incroyable aux fans du monde entier.

YouTube se lance sur le marché du streaming payant

Le nouveau service de streaming payant de YouTube fraichement annoncé, qui devrait combiner les concepts de YouTube Red (vidéos YouTube illimitées sans pub) et Google Play sur le modèle d’Apple Music, devrait arriver prochainement et ces accords de licences avec les majors sont les bienvenus pour ce lancement imminent. Le directeur de la musique chez YouTube, Lyor Cohen, un des ponte de l’industrie musicale, travail sur cette unification des différentes offres de streaming de Google :

L’important est de combiner YouTube Red et Google Play Music, et d’avoir une offre !

Il s’est beaucoup exprimé sur la question, après avoir parlé de la nécessité de renouveler les contrats de licences avec les labels pour pouvoir proposer la meilleure offre musicale possible sur cette plateforme streaming Google qui devrait s’appeler « Remix« , Cohen a exprimé sa volonté de crédibiliser YouTube sur le marché du streaming et de travailler sur l’image de « mauvais payeurs » que la plateforme à acquise.

Assistons-nous à la réconciliation des labels et de YouTube ?

La réponse est non, les producteurs font toujours pression sur les législateurs aux États-Unis et au parlement Européen où la question se pose (réforme du copyright / réforme du droit d’auteur). YouTube est fustigé au nom de la concurrence déloyale, les labels attendent que des décisions soient prises, il semble que Warner ne se soit pas engagé pour trop longtemps en vue d’une éventuelle re-négociation au cas où les lois rebattraient les cartes et remettraient en question les rapports de forces.

Tout va très vite et les 2 prochaines années risques d’être riches en rebondissements. Sony Music et les indépendants vont-ils eux aussi signer des accords avec YouTube ? YouTube va-t-il réussir à convertir des habitués du mode fremium en abonnés payants ? La plateforme de streaming de Google « Remix » va-t-elle innover par rapports aux offres de streaming musical déjà existantes ? En tout cas les relations de YouTube avec l’industrie musicale restent complexes et nous réservent à coup sûr, encore quelques surprises.


Source: http://elise.news/2017/12/youtube-universal-music-accord-licence/


 

News

– Facebook crée « Sound Collection » de la musique libre de droit à disposition des vidéastes –

13 décembre 2017


Cela fait quelques mois que Facebook cherche un moyen pour devenir un des acteurs de l’industrie musicale florissante grâces au streaming. Nous avons vu dernièrement que le réseau social avait proposé des centaines de millions de dollars aux majors pour que ses utilisateurs puissent utiliser de la musique protégée dans leurs créations vidéos. Ce qui les positionnerait bien pour venir concurrencer la plus grosse plateforme de streaming gratuit au monde : YouTube de Google. Il semble qu’un tel accord n’ait pas encore été acté. En attendant, Facebook met à disposition une banque de musiques « libres de droit ».

Facebook en train de mettre en place une stratégie pour devenir une plateforme de streaming vidéo gratuite ?

En effet, depuis quelques temps, l’algorithme de Facebook met largement en avant le contenu de type vidéo, ainsi que les Facebook live. Il aimerait certainement conserver sa place de principal carrefour d’audience pour les marques, et permettre le plus facilement possible aux influenceurs de parler des marques en ayant la possibilité d’utiliser de la musique encore plus facilement que sur YouTube. Une stratégie anti-YouTube commence clairement à se dessiner du côté de Facebook.

Facebook encourage d’ailleurs les créateurs à réaliser des vidéos 360. Le réseau social a créé une communauté pour aider les vidéastes à produire ce type de vidéo. Il mettent à disposition une gamme de ressources pour aider à la création de ce type de contenu dans lequel Facebook croit beaucoup. Comme Facebook l’a mentionné à plusieurs reprises, la vidéo est l’avenir de leur plateforme, et la VR est la prochaine étape de ce changement majeur. Il faudra du temps pour y arriver, mais en introduisant plus d’outils pour faciliter cette évolution, Facebook oriente les créateurs vers la cette étape à franchir. L’ajout d’ outils vidéo pour aider les créateurs permettra également à la plateforme d’améliorer et d’affiner Watch, qui deviendra la vraie concurrente de YouTub. Si l’ajout de musique de base peut sembler relativement mineur, cela permet de créer des vidéos de meilleure qualité.

« Sound Collection », une banque de musiques libres de droit

« Sound Collection » vous donne accès à des milliers de pistes audio et d’effets sonores de haute qualité du monde entier pour pimenter vos vidéos. Ces sons sont la propriété de Facebook et sont gratuits et libres de droits. À utiliser dans les vidéos que vous créez et partagez sur Facebook et Instagram.

Voilà ce que Facebook dit de son nouveau service concernant la création de vidéo destinées à êtres postées sur Facebook. Les musiques de « Sound Collection » sont des musiques d’illustrations faites pour êtres utilisées en vidéo. Vous n’y trouverez pas de tubes, bien que Facebook soit toujours en discussion avec certains gros artistes qui pourraient laisser les utilisateurs du réseau social synchroniser leurs musiques avec des vidéos postées sur leur mûr Facebook.


Source: http://elise.news/2017/12/facebook-sound-collection-musique-libre/


 

Non classé

– Johnny Hallyday, le roi de la variété française et le streaming –

12 décembre 2017


Johnny Hallyday nous a quittés le 6 décembre dernier et laisse derrière lui la carrière la plus impressionnante de l’histoire du show-business français. Des décennies de tubes et 110 millions de disques vendus plus tard, le premier baby-boomer de France qui dans un contexte après-guerre a représenté la culture profondément française qui s’ouvrait à une culture pop américaine imprégnée de rock n’ roll, nous quittes en ayant réussi à toujours rester n°1. Johnny n’a jamais été hostile au streaming quand il a fallu prendre ce virage. Ça base fan la plus assidue n’a quant à elle pas adhéré directement à l’ère du digital.

Johnny et le streaming

Les plateformes de streaming ont elles aussi rendues leurs hommages à l’idole des jeunes. Particulièrement les Français de Deezer qui ont mis en avant sur leur « home » quatre playlists « Johnny, la bête de scène » avec des live mythiques du chanteur, « Johnny, l’essentiel » sorte de best-of de 55 titres, « Johnny, les ballades » et « Johnny, les reprises ». Le directeur éditorial de Deezer France explique :

On a essayé de faire quelque chose d’élégant et beau en jouant avec les codes de la playlist, c’est notre manière à nous de rendre hommage.

Deezer a rapporté que 5000 comptes ont mis en favoris la sélection « Johnny, l’essentiel« . Les habitudes de consommation musicale ont changées, et ce sont les plus jeunes qui ont adopté ces nouvelles technologies. Mécaniquement, ce ne sont pas les artistes de variété qui sont le plus écoutés sur ces plateformes. Johnny a des fans de tous les âges ce qui fait qu’il est tout de même un peu écouté en streaming. La vérité c’est que tous les chanteurs français de sa génération vendent beaucoup plus en physique qu’ils ne sont écoutés en streaming. Les titres les plus streamés de Johnny accumulent 4 millions d’écoutes quand les derniers hits électro en compte des centaines de millions. Nous retrouvons donc les artistes électro et les rappeurs en tête des classements streaming : PNL, Damso et Jul pour la France.

Contrairement à certains de ces contemporains, Johnny n’a jamais été contre le streaming. Mais la base solide de ses fans ne font pour la plupart pas parti des millennials. Ces actifs ont moins de temps à consacrer à la musique que les plus jeunes, ils privilégient donc encore les supports physiques.

Johnny performe tout de même sur les plateformes, lors de son décès en 2016, le nombre de stream des morceaux de David Bowie avaient augmentés de 2700 % sur Spotify et 35 000 % sur Pandora. Les titres de Johnny Hallyday ont bondi de 4400 % et à n’en pas douter, les CD, vinyles et autres cassettes du roi du rock français ont également dû chauffer sur les platines et les lecteurs.

Finalement qu’importe la manière, ce qui compte c’est de continuer de l’écouter. Salut Johnny !


Source: http://elise.news/2017/12/johnny-hallyday-variete-francaise-streaming/


 

News

– Gramatik émet des actions sur ses droits d’auteur grâce à la blockchain –

11 décembre 2017


Le producteur Gramatik au style si singulier « électro-chill avec de la soul » a été élevé en ex-République Socialiste de Slovénie, il n’est donc pas fan du système capitaliste et des puissances financières. Au contraire il est passionné de technologie. La technologie blockchain permet de réaliser des transactions en toute confiance sans intermédiaire. Dans le cas des crypto-monnaies, les intermédiaires évités sont les banques. Gramatik souhaite appliquer ce système à l’industrie musicale en évitant de passer par des majors, professionnels de l’industrie musicale.

Gramatik et la blockchain dans le musique business

Nous savons maintenant que la technologie blockchain va pouvoir avoir des applications direct dans l’industrie de la musique. C’est en 2013 que le producteur installé à New York entend parler du Bitcoin. D’abord fasciné par le fait que son créateur soit anonyme, il donne le nom de Satoshi Nakamoto (nom utilisé par le ou les créateur(s) de Bitcoin) à l’une de ses productions.

Grâce au titre de son morceau, Zach LeBeau, fan de Gramatik est intrigué. Il est à l’époque en train de monter SingularDTV, sa société qui vise à décentraliser l’industrie musicale en utilisant la technologie blockchain, afin de laisser une plus grande marge de manoeuvre et de revenus aux artistes.

Comment la blockchain peut permettre aux artistes de passer outre les majors

Tout simplement en mettant en vente au travers de jetons virtuels des parts des droits cessibles de propriété intellectuel de l’artiste. Le public en achetant ces jetons finances un artiste et peut en tirer des bénéfices. Zack LeBeau avait eu l’idée en 1997 lorsque David Bowie avait vendu ces droits d’auteurs sous forme d’action. 20 ans plus tard Zach et Gramatik s’associent et mettent en vente le 10 novembre 2017 25 millions de GRMTK (jetons digitaux représentant des parts de droits d’auteur de Gramatik) à 0,09 $ l’unité. Les revenus générés par ces droits seront redistribués via la blockchain.


Source: http://elise.news/2017/11/gramatik-action-droits-blockchain/


 

News

– Apple : la fin d’iTunes d’ici 1 an ? –

11 décembre 2017


Il semble, d’après le média US spécialiste du music business, Digital music News, qu’Apple ait programmé la fin d’iTunes, et que cela pourrait arriver plus vite que prévu.

La fin précipitée du downloading musical

En effet, une source de DMN aurait affirmé au média que l’iTunes Store ne serait plus disponible début 2019. Apple aurait prévu d’arrêter brutalement la plateforme leader du téléchargement légal de musique. Depuis l’avènement du streaming qui a réussi à stopper la descente aux enfers de l’industrie, Apple a dû se résoudre (avec du retard) à créer sa propre plateforme Apple Music en 2015, l’année suivante, Apple prévoyait d’arrêter iTunes en 3 à 4 ans. La chute des ventes en téléchargement ont tellement chutées depuis, que la fin d’iTunes aurait été avancée à début 2019. Cela laisserait encore deux saisons de Noël à la plateforme pour vendre les derniers albums digitaux. En effet, les ventes d’albums numériques ont diminuées de 20 % pendant les 6 premiers mois de 2017, la chute est fulgurante. Une baisse de 30 % est encore prévue pour 2018.

iTunes et la transition vers Apple Music

La stratégie d’Apple consiste à faire migrer le plus d’utilisateur d’iTunes possible vers Apple Music, la plateforme de streaming musical d’Apple. Les bibliothèques de téléchargement iTunes seraient automatiquement déplacées sur un compte Apple Music. Un compte d’essai gratuit de trois mois serait ensuite alloué à ces utilisateurs, avec une « traduction » des fichiers téléchargés en version streaming. Les collections d’utilisateurs seraient donc transférées vers les équivalents de diffusion en continu. De nouvelles signatures de licences sont en cours sur Apple Music, ce qui permettra aux titres non disponibles en streaming, de l’être au fur et à mesure. Les fichiers audio seront évidemment toujours disponibles.

Une bibliothèque iTunes existera toujours, les fichiers appartiennent à l’utilisateur. Ils auront juste accès aux versions streaming de par l’abonnement Apple Music. C’est simplement la possibilité de télécharger de la musique légalement sur iTunes Store qui n’existerait plus.


Source: http://elise.news/2017/12/apple-fin-itunes-1-an/