Non classé

– YouTube et Universal Music renouvèlent leur accord de licence –

20 décembre 2017


Malgré les tensions que YouTube attise au sein de l’industrie musicale autour de la question du « value gap » (il y a en effet sur la plateforme une déconnexion entre l’audience immense et les droits générés), un nouveau contrat de licence pour l’exploitation du catalogue Universal Music vient d’être signé, après que Warner Music ait fait de même il y a quelques semaines.

Les détails de l’accord n’ont pas filtrés

Voici ce que Sir Lucian Grainge le PDG d’Universal Music a déclaré :

Ce pas en avant permet à nos artistes et auteurs de chansons d’améliorer la disponibilité du contenu et la rémunération des abonnements payants de YouTube, tout en renforçant l’engagement de YouTube à gérer les droits musicaux sur sa plateforme. Je suis impatient de collaborer avec Susan (Wojcicki, la PDG de YouTube) et son équipe sur le travail important à venir pour faire avancer les intérêts des artistes et soutenir la croissance récente de l’industrie musicale.

Susan Wojcicki a ajouté :

Nous sommes ravis de renforcer notre partenariat avec Universal Music Group. Cet accord signifie que nous pouvons apporter encore plus de valeur à l’industrie, faire émerger et soutenir plus d’artistes et offrir une expérience musicale incroyable aux fans du monde entier.

YouTube se lance sur le marché du streaming payant

Le nouveau service de streaming payant de YouTube fraichement annoncé, qui devrait combiner les concepts de YouTube Red (vidéos YouTube illimitées sans pub) et Google Play sur le modèle d’Apple Music, devrait arriver prochainement et ces accords de licences avec les majors sont les bienvenus pour ce lancement imminent. Le directeur de la musique chez YouTube, Lyor Cohen, un des ponte de l’industrie musicale, travail sur cette unification des différentes offres de streaming de Google :

L’important est de combiner YouTube Red et Google Play Music, et d’avoir une offre !

Il s’est beaucoup exprimé sur la question, après avoir parlé de la nécessité de renouveler les contrats de licences avec les labels pour pouvoir proposer la meilleure offre musicale possible sur cette plateforme streaming Google qui devrait s’appeler « Remix« , Cohen a exprimé sa volonté de crédibiliser YouTube sur le marché du streaming et de travailler sur l’image de « mauvais payeurs » que la plateforme à acquise.

Assistons-nous à la réconciliation des labels et de YouTube ?

La réponse est non, les producteurs font toujours pression sur les législateurs aux États-Unis et au parlement Européen où la question se pose (réforme du copyright / réforme du droit d’auteur). YouTube est fustigé au nom de la concurrence déloyale, les labels attendent que des décisions soient prises, il semble que Warner ne se soit pas engagé pour trop longtemps en vue d’une éventuelle re-négociation au cas où les lois rebattraient les cartes et remettraient en question les rapports de forces.

Tout va très vite et les 2 prochaines années risques d’être riches en rebondissements. Sony Music et les indépendants vont-ils eux aussi signer des accords avec YouTube ? YouTube va-t-il réussir à convertir des habitués du mode fremium en abonnés payants ? La plateforme de streaming de Google « Remix » va-t-elle innover par rapports aux offres de streaming musical déjà existantes ? En tout cas les relations de YouTube avec l’industrie musicale restent complexes et nous réservent à coup sûr, encore quelques surprises.


Source: http://elise.news/2017/12/youtube-universal-music-accord-licence/


 

Vous aimeriez aussi ...

Aucun commentaire

Déposer un message