News

– Gramatik émet des actions sur ses droits d’auteur grâce à la blockchain –

11 décembre 2017


Le producteur Gramatik au style si singulier « électro-chill avec de la soul » a été élevé en ex-République Socialiste de Slovénie, il n’est donc pas fan du système capitaliste et des puissances financières. Au contraire il est passionné de technologie. La technologie blockchain permet de réaliser des transactions en toute confiance sans intermédiaire. Dans le cas des crypto-monnaies, les intermédiaires évités sont les banques. Gramatik souhaite appliquer ce système à l’industrie musicale en évitant de passer par des majors, professionnels de l’industrie musicale.

Gramatik et la blockchain dans le musique business

Nous savons maintenant que la technologie blockchain va pouvoir avoir des applications direct dans l’industrie de la musique. C’est en 2013 que le producteur installé à New York entend parler du Bitcoin. D’abord fasciné par le fait que son créateur soit anonyme, il donne le nom de Satoshi Nakamoto (nom utilisé par le ou les créateur(s) de Bitcoin) à l’une de ses productions.

Grâce au titre de son morceau, Zach LeBeau, fan de Gramatik est intrigué. Il est à l’époque en train de monter SingularDTV, sa société qui vise à décentraliser l’industrie musicale en utilisant la technologie blockchain, afin de laisser une plus grande marge de manoeuvre et de revenus aux artistes.

Comment la blockchain peut permettre aux artistes de passer outre les majors

Tout simplement en mettant en vente au travers de jetons virtuels des parts des droits cessibles de propriété intellectuel de l’artiste. Le public en achetant ces jetons finances un artiste et peut en tirer des bénéfices. Zack LeBeau avait eu l’idée en 1997 lorsque David Bowie avait vendu ces droits d’auteurs sous forme d’action. 20 ans plus tard Zach et Gramatik s’associent et mettent en vente le 10 novembre 2017 25 millions de GRMTK (jetons digitaux représentant des parts de droits d’auteur de Gramatik) à 0,09 $ l’unité. Les revenus générés par ces droits seront redistribués via la blockchain.


Source: http://elise.news/2017/11/gramatik-action-droits-blockchain/


 

Vous aimeriez aussi ...

Aucun commentaire

Déposer un message