Non classé

– Les qualités requises pour devenir un bon manager –

6 octobre 2017


Blick Bassy

Manager d’artiste musicien est un métier de passion tout d’abord, à l’instar de celui d’artiste musicien. En tant qu’artiste, j’ai fait la rencontre de quelques managers de qualité et d’autres, pas faits pour ce métier.

Il y a encore quelques années, le manager se contentait d’être le médiateur et gestionnaire à 360 degrés de l’artiste. Cest-à-dire qu’il devait négocier les contrats, organiser les plannings veiller sur l’aspect artistique afin de conseiller l’artiste sur la vision globale de son projet, à court, moyen et long terme.

Il devait également avoir la maîtrise des questions de production, de l’édition, du booking, de la scène, mais aussi de la communication afin de solliciter les acteurs des métiers de la musique les plus efficaces du marché.

Le manager avant l’époque d’Internet et des nouvelles technologies

À l’époque où les disques se vendaient bien, le manager était rémunéré grâce au pourcentage perçu sur tous les revenus de l’artiste. Ce qui lui permettait suffisamment de pouvoir vivre et mener à bien le travail qui était le sien. Ainsi, il pouvait subvenir aux besoins matériels quotidiens liés au développement de son artiste.

Aujourd’hui, ce n’est plus le cas à cause notamment de la dématérialisation des supports musicaux. Son rôle est de défendre les intérêts financiers de l’artiste, il doit alors avoir des capacités en négociation et au besoin, solliciter une personne externe sur des questions juridiques s’il ne les maîtrise pas.

Le manager participe également à la création de l’identité de son artiste, mais aussi contribue à développer une stratégie de communication en cohérence et en harmonie avec son projet musical.

Aujourd’hui, grâce à l’arrivée d’internet et des nouvelles technologies, certaines tâches du manager sont facilitées.

En plus de celles citées plus haut, il peut désormais travailler de chez lui sans aucun besoin de courir les bureaux ou se coltiner les envois de CDs et biographies physiques, faire du porte-à-porte pour négocier une première partie ou tout simplement une programmation dans une salle.

Le manager à l’ère d’internet

Internet a donc permis de régler certaines difficultés basées sur la mobilité. Il donne également la possibilité à l’artiste d’avoir désormais son propre média que le manager peut développer. Ceci a apporté d’un côté, des facilités de diffusion et de promotion, et de l’autre, malheureusement, une profusion d’informations et de contenus venants en même temps faciliter et compliquer le travail du manager.

Il peut aussi désormais en plus de contacter directement les salles de spectacle, les éditeurs et bookeurs, avoir accès aux plates-formes comme celle de l’Irma (Centre d’information et de recherche pour les musiques actuelles) où l’on a accès à la documentation avec des mises à jour quotidiennes, concernant les professionnels et les métiers de la musique.


More & Source : https://www.musicinafrica.net/fr/magazine/les-qualit%C3%A9s-requises-pour-devenir-un-bon-manager


Vous aimeriez aussi ...

Aucun commentaire

Déposer un message