News

– Le rap, la vraie force politique du Gabon ? –

4 octobre 2017

Le duo Movaizhaleine et Wendy lors d’un concert à la Boule Noire à Paris, exécutent une minute de silence en hommage aux disparus, février 2017.


Jeudi 17 août 2017, sur le bord de mer jouxtant la présidence, le Gabon célébrait ses 57 ans d’indépendance par la tenue d’un grand concert populaire à Libreville. Comme à l’accoutumée, la communion nationale devait s’opérer par la fête et le divertissement.

Des stars de hip-hop avaient été invitées pour attirer la jeunesse : Ba’Ponga, Tris, Tina ou Ndoman du côté rap ; Unknown Dimension et Scorpion pour les groupes de danse hip-hop ; Shan’l pour le RnB et l’afro-pop. L’affiche était alléchante.

Car la fête revêtait cette année un enjeu et un sens particuliers. Un autre anniversaire, moins festif, se profilait en effet. Le 27 août 2016, ce pays où « il ne se passe jamais rien » avait été plongé dans une crise sociopolitique d’une rare violence suite à la victoire contestée d’Ali Bongo.

Plus d’un an après, les conséquences sociales, politiques et économiques s’en ressentent encore. Et se sont subtilement diffusées à travers la scène rap.

Au Gabon comme dans d’autres Etats africains, le rap est devenu le levier de constructions identitaires et du rapport au politique.


More & Source: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/09/26/le-rap-la-vraie-force-politique-du-gabon_5191716_3212.html#link_time=1506438707


Vous aimeriez aussi ...

Aucun commentaire

Déposer un message