News

– U n F e s t i v a l p o u r C h a n g e r l ‘ i m a g e d u J a z z –

21 juillet 2016

Ils organisent un festival pour « changer l’image du jazz »

Angélina Beauvir, présidente de l'association cette année (à droite) et  Manon Portal, assistante de direction, souhaitent changer l'image du Jazz  élitiste. Angélina Beauvir, présidente de l’association cette année (à droite) et Manon Portal, assistante de direction, souhaitent changer l’image du Jazz élitiste.

Publié le mardi 19 juillet 2016 à 14:32.

Du 29 au 31 juillet à Châteauneuf-du-Faou (Finistère), le Fest-jazz aura lieu sur les bords de l’Aulne. La plupart des musiciens ont moins de 30 ans et cherchent à changer l’image du jazz traditionnel.

Le Fest-jazz, c’est l’événement phare de l’association Jazz Kreiz Breizh. Cette année, les concerts se dérouleront de nouveau dans le cadre magnifique des bords de l’Aulne, à Châteauneuf-du-Faou (Finistère). Cinq scènes couvertes viendront accueillir pas moins de 120 artistes répartis sur 46 concerts tout au long de ces trois jours de fête.

Mais des festivals de jazz, il en existe beaucoup en France. Angélina Beauvir, nouvelle présidente de l’association et Manon Portal, assistante de direction, ne le démentent pas. Alors en quoi le Fest-jazz, qui affiche tous les ans près de 3 000 entrées, diffère-t-il des autres ?

Responsabiliser la jeunesse

Le Fest Jazz « n’est pas comme la majorité des autres festivals de jazz en France. Les autres festivals ont lieu dans des salles de concerts où prédominent des spectateurs qui sont souvent âgés et venant d’un milieu plutôt aisé », expliquent-elles.

Les priorités de l’association, elles, se portent vers le dynamisme et l’implication des jeunes sur ce style musical jugé encore trop élitiste. « Cette année 70 % des 120 musiciens ont moins de 30 ans ». Et cette jeunesse se trouve également parmi les dizaines de bénévoles qui participent à l’événement.

Création de l’affiche

Dans le cadre de leur projet d’étude, plusieurs élèves de l’IUT de Lannion ont eu la responsabilité de la communication, de la création de l’affiche, du choix des artistes mais aussi du service de la relation presse.

Sur place, ils géreront le site et feront les annonces sur scène. C’est l’idée du Jazz Kreiz Breizh : responsabiliser la jeunesse et leur laisser le contrôle d’un festival de qualité pour « donner un esprit jeune et rafraîchissant au Fest-jazz ». Aujourd’hui, ce festival demeure un tremplin pour les artistes qui y figurent.

« On fait intervenir des artistes de grande qualité, mais qui ne sont pas vraiment connus… Un peu comme les Trans musicales à Rennes ». Parmi eux, Andrea Motis, Malo Mazurié et le groupe australien Flap sont passés sur leurs scènes et font désormais des tournées internationales.

Loin des concerts en salle et des spectateurs bien installés, le Fest-jazz annonce « du jazz pour danser », car « Il y a toujours beaucoup de danseurs », annonce Trevor Stent, fondateur et coordinateur de l’événement.

Libres de danser

Sous les chapiteaux, les spectateurs seront libres de danser, d’aller d’une scène à l’autre, de se restaurer et se divertir auprès des nombreux stands. Autour des passionnés du genre, ce sont désormais des familles, des touristes et des jeunes qui se retrouvent dans la convivialité et hors du courant élitiste donné au jazz. D’autant plus que l’entrée est gratuite pour les moins de 16 ans.

« Les festivals moyens, comme le nôtre, deviennent très populaires. Pas besoin des jumelles pour voir les artistes au Fest Jazz, on peut même boire un coup avec eux après le concert ! ». Un rendez-vous incontournable à ne pas manquer cet été.

http://m.jactiv.ouest-france.fr/sortir/musique/ils-organisent-festival-pour-changer-limage-jazz-65615

Vous aimeriez aussi ...

Aucun commentaire

Déposer un message