A la une

– S n e p : l e m a r c h é d e l a m u s i q u e e n r e g i s t r é e d o m i n é p a r l e s t r e a m i n g –

15 juillet 2016

Le Snep publie la version 2016 de L’Économie de la production musicale, synthèse des chiffres du marché de la musique enregistrée, en France et dans le monde, enrichie des données inédites sur la consommation et la distribution de musique physique et numérique, les meilleures ventes, les meilleures diffusions, les certifications. En 2015, le marché de la musique enregistrée a poursuivi     sa restructuration autour du streaming.

 

Capture d’écran 2016-06-24 à 12.37.44

 

3Cette année encore le streaming progresse dans le marché français. Cette tendance s’observe depuis 2010 et a connu une augmentation de 45% de chiffre d’affaires entre 2014 et 2015. Le téléchargement perd lui 20% sur la même période. En 2015, les abonnements streaming représentent la première source de revenus numériques : leur nombre a doublé en un an, passant de 0,7 à 1,3 millions. La part du streaming gratuit évolue peu et représente 14% en 2015.

Concernant la production francophone, le nombre d’albums commercialisés a connu une hausse de 4% (251 contre 242 en 2014 et 207 en 2013). La part des productions francophones reste majoritaires dans les ventes et en représente la moitié (49,9%).

Le marché mondial connaît une progression de 3,2% de son CA pour atteindre 15Md€ avec une baisse de 4,5% du physique et une progression de 10,2 du numérique. Les États-Unis connaissent une très forte évolution de l’écoute en streaming avec 93% de hausse. En 2015, sept des principaux marchés sont en croissance, mais pas la France, dont le CA global diminue de 2,2%. De manière générale, le marché européen (France, Royaume-Uni et Allemagne) est resté stable en 2015.

Le streaming confirme son rôle central dans la mutation du secteur au niveau mondial. La Suède et la Corée du Sud ont engagé une mutation totale vers le streaming, qui représente ainsi 97% et 94% de leur marché. La France s’impose aussi, puisque c’est le seul pays où le streaming est plus important que le téléchargement dans les revenus numériques (64% soit 12pts de plus qu’en 2014). Le Royaume-Uni et l’Allemagne ont des revenus issus du streaming autour de 45%, avec des évolutions similaires (14 et 16 points de plus depuis 2014).

Le streaming représente aujourd’hui 25% du marché global (+ 21% entre 2010 et 2015), le CD reste majoritaire mais connaît une baisse de même ampleur (-18%).

Le streaming gratuit connaît également ce phénomène. En 2015, sur 50 milliards de titres streamés 35% (audio) représentent 90% de la valeur totale de 104M€. La musique est un produit consommé plus légalement que les films ou séries.

http://www.tplmusique.org/snep-le-marche-de-la-musique-enregistree-domine-par-le-streaming/

Vous aimeriez aussi ...

Aucun commentaire

Déposer un message